Apple Watch the fuck

J’adore les produits Apple. C’est un fait. 

Moi le Nerd pro logiciel libre, qui n’hésitait pas à clamer haut et fort que son GNU-Linux sauverai le monde d’une invasion extra terrestre, j’ai basculé du côté obscur de la force en me laissant tenter il y a maintenant 4 ans par un modeste iphone 3GS.

Et depuis c’est le drame ! L’escalade ! 

Je vis les Keynotes comme un concert de Shakira avec les yeux qui brillent et l’éternelle promesse d’un One more thing de fou qui ferai passer les mecs qui sautent depuis l’espace pour roger maurice claquant une bombe à la piscine municipale.

 

Keynote Apple mars 2015

Il y a quelques semaines, Apple annonce un peu à la surprise générale une Keynote de printemps.

 

 Plusieurs rumeurs circulent: Ipad Pro, Macbook Air Retina et bien évidemment la tant attendue, l’unique, ze fabulous Apple Watch

Publicité , teasing à gogo dans tous les grand magazines chics et branchés, Apple à mis le paquet pour faire monter la sauce, misant à 300% sur le côté Glam et mode de l’objet. Oui mais quid de l’objet en lui-même? De ses caractéristiques techniques? De ses performances? De ses usages?

Je suis , comme beaucoup d’Apple addict, fasciné par l’ergonomie et la façon dont Apple conçoit ses produits.

Ecosystème cohérent, workflow optimisé sont autant d’éléments pensés et développés pour apporter simplicité et efficacité à l’utilisateur final dans l’utilisation de son appareil.

Mais quelle est la valeur ajoutée d’une montre à 18 000 euros (non ceci n’est pas une faute de frappe) pour le modèle le plus cher?

 

Apple Watch L’Apple Watch est un beau produit. On aime ou pas, mais les finitions et les matériaux sont d’excellente facture, une constante chez la Pomme. De même l’ergonomie de l’interface ainsi que la navigation via la couronne digitale semble assez bluffante et réellement innovante. Mais une jolie boite reste une boite.

La montre ne fonctionne pas en mode autonome. Il lui faudra toujours une liaison avec l’Iphone pour fonctionner. Sympa pour le sportif qui avait peut-être espéré s’en servir de tracker d’activité et qui devrai toujours se coltiner son téléphone !

« Des capteurs biométriques qui vont révolutionner votre quotidien et vous aider à vous prendre en main ! « 

Dans les faits, un capteur de rythme cardiaque intégré au dos de la montre, qui à encore une fois besoin d’une liaison permanente avec son ami l’Iphone pour enregistrer toutes ces données dans l’application « Santé ».

Comme rappelé encore hier soir, Apple mise beaucoup sur le tracking « santé » et notamment sur le développement d’applications tierces via son outil open-source ResearchKit . Mais pour révolutionner ces usages, il faudra envoyer du rêve du côté des capteurs biométriques. Espérons que le département R&D  nous sorte quelques killers features pour les prochaines versions !

Les notifications sont également de la partie, comme toute montre connectée qui se respecte. Possibilité de lire ses messages, y répondre en vocal, passer un appel etc…  Je ne rentre pas dans les détails, la encore rien de transcendant.

 

applewatch

 

Si il y a bien une chose qu’on peut admirer chez Apple, c’est leur service de com’ en béton qui vous fait avaler une autonomie misérable avec un beau jeu de mot sur fond blanc !

L’autonomie , L’AUTONOMIE ! 

Si il y avait UN point noir à retenir, ce serai celui-ci. Bienvenue en 2015, les voitures roulent ( presque) toutes seules, l’homme va bientôt aller polluer la planète Mars, on peut presque voir au travers du dernier Iphone tellement sont épaisseur est ridicule, mais tout ce beau monde se trimballe malgré tout un fil à la patte et quel fil: CELUI DE L’ALIMENTATION ELECTRIQUE.

« 18H, c’est une révolution! « 

Autant dire que pour le tracking du sommeil vous repasserez, sauf à vous faire greffer une port MagSafe à induction histoire de recharger l’engin pendant votre nuit.

Smartphone, tablette, ordinateurs …. Les performances vont en s’améliorant sans cesse, au détriment d’une autonomie toujours en baisse. Qui ne rêve pas de partir sereinement hors de chez lui avec son matos préféré sans avoir besoin de courir sur la première prise de courant rencontrée tel le lion se ruant sur une pauvre gazelle à 3 pattes…  Avis aux fabricants de batteries réellement long life, il serait temps de passer la seconde.

 

Apple devait se placer sur le segment des montres connectées. D’autres avant elle s’y sont royalement cassé les dents ( et le reste ) pourquoi? Tout simplement parce qu’ aujourd’hui tout le monde ( ou presque) possède un smartphone, mais rares sont ceux qui trouvent une utilité à ces objets. Vous couplez cela à des contraintes de recharge (  » j’ai déja mon téléphone à recharger tous les jours » )

Je passe donc mon tour pour cette V1.

J’espère sincèrement que pour sa V2 , Apple mettra le paquet et que Mister Tim Cook saura à nouveau nous tenir en haleine avec un  « one more thing » à la hauteur de ceux de feu Steve Jobs .

 

A vous les studios !  😎

 

Si vous avez aimé cet article, si vous avez quelques chose à dire ou à hurler , n’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-dessous ! 😉

netux Écrit par :

Vagabondage musical ou geekeries en tout genre, mon esprit navigue et s'épanouit dans cet océan numérique!